Retour aux sources

 

Après 30 ans d’ancrage dans le pôle Nord de Bordeaux, et 2 ans d’effervescence artistique nomade, La Boite à Jouer revient aux sources !
Nous restons nomade, mais nous posons nos valises remplis de dossiers et d’informatique dans les chalereux locaux du Collectif de ressources culturelles Bordonor. Nous n’aurions pas pu trouver mieux !

Le Collectif Bordonor infuse dans les quartiers nord depuis 1998, aujourd’hui porté par les centres sociaux Bordeaux Nord et Grand Parc, l’association Ricochet Sonore, le Cerisier et Nous 🙂

Le Collectif Bordonor prend à cœur ce que l’on nomme grossièrement « l’accès à la culture ». Pour lui, quand on parle de « cultures », on parle musique, théâtre… mais aussi de nos cuisines, de nos jardins, de nos racines…
Le Collectif, il oeuvre pour toutes les personnes de ces quartiers dits « sensibles ». Il crée un vrai lien social pour ces oublié.e.s…
Vous l’aurez compris, nos projets rencontrent de belles résonances, et c’est pour cela que nous sommes ravi.e.s de partager cette nouvelle avec vous !

Nous nous retrouvons donc en colocation dans un quartier… sans nom… ou plutôt aux noms multiples : de l’instutionnel « Chartrons-Nord » à celui donné par les jeunes « St-Louis » ou encore les tous nouveaux « Bassins à flots » ! On y perdrait ses repères…

 

Bon, en gros… c’est entre les Chartrons et Bacalan.

La vie dans le grand nord…

Depuis toujours, nous œuvrons en premier lieu pour les personnes vivant dans les quartiers nord de Bordeaux, tout en étant ouvert à Bordeaux, sa métropole, et au-delà.

Quand on est fragile financièrement, nos priorités ne se tournent pas toujours naturellement vers le monde du spectacle. Nous essayons depuis tout ce temps de casser les « barrières » mentales et financières en proposant des spectacles variés, avec un tarif le plus abordable possible, et surtout proche des gens

Parmi nos proches voisins, il y a  le quartier du Grand Parc, dans lequel nous avons plusieurs partenaires, comme la Salle des Fêtes et le centre d’animation, où nous organisons notre festival familial Les Grenadines Givrées, la bibliothèque, le centre social, le collège, les maisons de retraite, etc.
On peut aussi citer Bacalan ou Le Lac/Les Aubiers, proches géographiquement, qui comptent aussi beaucoup de partenaires privilégiés.

…Ce que nous y faisons…

Nous tentons d’identifier les freins qui font que certains et certaines ne vont pas au théâtre et essayons de les lever. Nous allons à leurs rencontre à la sortie des écoles, par exemple, muni.e.s d’un thermos de café et de thé, et nous discutons ensemble de ces questions dans un moment convivial que nous appelons tout simplement : les « cafés trottoirs » !

Nous privilégions le travail avec nos partenaires dans chaque quartier où nous nous installons. Les centres soicuax et d’animations, les associations, les amicales, les instituts pour les personnes en situations de handicap, et tant d’autres. sont des partenaires proches et les mieux placer pour agir au plus près des gens.

…Sans s’y enfermer pour autant !Chaque saison nomade est l’occasion de nouvelles rencontres. Nous investissons une dizaine de lieux par saison et allons à la découverte de nouvelles personnes à Saint Michel, Saint Paul, Fondaudège, Sainte Croix, etc.

Nous aimons l’idée des personnes qui bougent à travers la ville. Les frontières ne nous intéressent pas.

Et maintenant, l’avenir : )

Ces expériences « hors-les-murs » nous ont beaucoup apporté.e.s, sur la construction d’un espace théâtral à partir d’un lieu qui n’en est pas un, l’implantation intense, bien qu’éphémère dans ces endroits si différents, l’organisation que tout cela demande et l’effervescence qui jaillit avec la joie de vous retrouver !

Cela nous donne une belle matière à réfléchir pour cette nouvelle année qui se prépare…

En attendant, nous vous donnons rendez-vous du 22 au 29 février 2020 pour notre festival Les Grenadines Givrées !

Et pour conclure, une phrase d’un des fondateurs, Laurent Guyot, résume assez justement ce pourquoi nous nous battons : « L’idée était de faire venir des gens pour la première fois et qu’ils découvrent des émotions nouvelles ». C’était vrai au début, ça l’est d’autant plus aujourd’hui et ça le sera encore plus demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *