Martial

Du Mardi 03 au Samedi 07 avril aux Vivres de l’Art

Séances à 20h
– restez après le spectacle le mardi 03 pour profiter de « Triptease » (Cie Mouka) –

 

Avertissement : il n’est pas exclu de croiser Martial sur son trolley autour des Vivres sur cette période, surtout le samedi après-midi.

Pour découvrir le lieu du spectacle : cliquez ici
ou rendez-vous en bas de la page

« MARTIAL (L’HOMME BUS) »

Marie Baxerres (Bordeaux)

Autofiction, face à soi, face à vous-

Théâtre 

dès 11 ans

Durée : 1h

Martial dit « L’Homme bus » conduit des trolleys de sa fabrication, reliés à des lignes imaginaires, où montent des passagers imaginaires. Conducteur de trolley bus c’est ça son métier ! Et il s’y connaît.

Un jour Martial est interné contre sa volonté. Les psychiatres, la justice veulent l’empêcher de jouer à « l’Homme bus. » Pourquoi ? Qu’a t il fait ?

Représente t’il un danger pour la société ? Pour lui même ? Qui se plaint de lui ?

Faire entendre Martial

Martial dans les années 80, conduisait des trolleybus imaginaires, sur un circuit imaginaire avec des passagers imaginaires. Martial faisait tous les bruits du trolleybus . Les habitants étaient habitués à le voir passer. Certains l’aimaient et d’autres en avaient peur. Mais il faisait partie du paysage lausannois. En 1983, à l’âge de 25 ans, Martial est interné en hôpital psychiatrique. On voulait l’empêcher de jouer à l’homme-bus.

Martial c’est l’idiot, au sens dostoïevskien, le « fou lucide », qui voit la rigidité et les aberrations de notre monde et dont l’âme refuse de se conformer.

Dans cette forme théâtrale qui flirte avec l’Art Brut, Marie Baxerres se glisse dans la peau de Martial. Par ses mots, elle évoque le refus de la norme préétablie et la quête inconditionnelle d’amour.  Accompagnée de son trolleybus sonore, elle porte une parole non convenue, ni convenable. Son personnage lucide et hors de tout code social, nous transporte dans un éclat d’enfance, dans une part si précieuse de notre humanité.

D’après un reportage de Michel Etter

« Quand on aborde directement un fou, on ne saisit en fait que l’image du fou qu’on attend d’avance. Pour le saisir vraiment, il faut voir par ses yeux à lui, pour adopter sa façon de voir, il faut passer par des chemins qui ne sont pas forcement les plus directs. » Pirsig

 

Recherche et Interprétation : Marie Baxerres

Collaborateur artistique (1ère étape) : Jean Paul Wenzel

Collaborateur artistique (2ème étape) : Tom Linton

Collaborateur artistique (3ème étape) : Sophie Robin

 Conception machine : Jean Marc Reilla

Lumière et scénographie : Eric Blosse

Production tournée : Sandrine Dekatelere – Jadorecequevousfaites

Contact

Tél. | 05 47 33 04 60
Mél | coordination@jadorecequevousfaites.net

www.jadorecequevousfaites.jimdo.com

 



 

Mardi 3 avril aux Vivres de l’Art…

…restez boire un verre après le spectacle pour profiter de « Triptease » de la Cie Mouka à prix libre, une invitation à perdre sa tête dans une foire aux monstres où les corps s’entremêlent à ceux d’étranges marionnettes… En savoir plus

 


 

Du 03 au 07 avril & le week-end du 1er avril 2018

La Boîte à Jouer se fait la malle au

aux Vivres de l’Art

  

Quartier de Bacalan

Situé à l’entrée de Bacalan, ce lieu favorise la mise en réseau d’artistes plasticien.ne.s et offre de multiples surprises sur la place publique. Tous les ingrédients sont réunis pour un partage d’univers entre « Martial l’homme bus » & Les Vivres. Un spectacle poétique à l’image de cette structure, une envie de vagabonder & d’entrevoir les aberrations de ce monde. Notre plus grand point commun avec Les Vivres, c’est peut-être une même envie de faire entendre les voix de ceux & celles qui sortent des rangs.

 

Adresse : 4 rue Achard, 33 300 Bordeaux

Accès : Tram B arrêt « Achard »

ou arrêt « Cité du vin » + 3 minutes de marche

Pas de parking à proximité, garez-vous au parking relais « Brandenburg » + 5 min de tram

Site : www.lesvivresdelart.org