Les lieux d’accueil

Les lieux dans lesquels nous allons (ou aimerions) programmer nos spectacles ne sont pas tous équipés. Nous sommes en relation avec l’IDDAC pour un accompagnement technique (et une aide financière aux compagnies). Et celle-ci aura forcément un coût supplémentaire. Notre régisseur général fera prochainement un diagnostic technique des lieux (particulièrement les salles municipales).

Notre nomadisme temporaire nourrit pleinement notre future Boîte à Jouer. Il est se terrain d’expérimentation, de recherche, de déconstruction et reconstruction. De cet élan de soutien lié à notre fermeture, bon nombre de rencontres se sont opérées, des discussions en coin de table ou au téléphone, des rendez-vous formels. Notre nomadisme et notre démarche pour l’ouverture d’un nouveau lieu créent et alimentent de nouveaux partenariats, et nous mettent en réseau.

Le modèle que nous cherchons à créer pour la Boîte à Jouer Rive Droite associe des individus et des regroupements d’individus (associations, coopératives, institutions…) à une réflexion globale sur notre environnement. Notre environnement, tant territorial qu’en tant qu’objet culturel & artistique, est bel et bien notre intérêt commun, notre enjeu. La diversité des personnes physiques et morales ne peut être que bénéfique à un projet qui se trouve alors nourri d’une vision élargie de sa raison d’être.

Ce projet collectif devient un objet de bien commun qui se développe progressivement et prend racine durablement. Il se transmet et prend corps dans un ensemble, évitant les appropriations trop individualistes. Il favorise un développement durable de la filière artistique et culturelle de notre territoire.