Debout payé, cie Yakka

En Janvier 2019 — Vous les aviez découvert au même endroit en mars 2018, ils reviennent avec leur joie, leur rire et leur bonne humeur ! La compagnie de théâtre francophone Yakka vous propose un spectacle aux airs de conférence qui met à l’honneur la communauté africaine, sur une toile de fond historique allant des années 60 à nos jours.

les 17 – 18 – 19 janvier

à la Halle des Chartrons

Le spectacle est à 20h

tous les soirs, une lecture vous est proposée à 18h
et le vendredi, trinquez en musique après le spectacle !

« DEBOUT PAYÉ »

Compagnie Yakka (Bordeaux)

/span>

Mise en théâtre du roman « Debout Payé » de Gauz

Théâtre

tous publics

Durée : 1h 15

création à La Boîte à Jouer en 2018

Debout-Payé est un chant en l’honneur d’une famille où, de père en fils, on devient vigile à Paris, en l’honneur d’une mère et plus globalement en l’honneur de la communauté africaine à Paris, avec ses travers, ses souffrances et ses différences. C’est aussi l’histoire politique d’un immigré et du regard qu’il porte sur la France.

Le récit se déroule sur une toile de fond historique allant des années soixante à nos jours. Cinquante ans d’histoire de l’immigration d’Afrique noire, cinquante ans d’histoire de France.

On y retrouve évoqués la décolonisation, la crise pétrolière, les politiques d’immigration, le multiculturalisme, la mondialisation, le chômage, l’expansion consumériste, le 11 septembre, les médias.

Mise en scène : Cie Yakka

Avec : Limengo Benano-Melly et Kokou Namo Ehah

Lumières :  David Bross

Auteur :  Armand Gauz

Photos :  David Bross

Avec le soutien de : l’Idaf (Institut des Afriques), Mc2a (Migrations Culturelles Aquitaine Afrique) et l’OARA

La compagnie Yakka organise des lectures à prix libre (vous donnez ce que vous voulez/pouvez) tous les soirs avant leur spectacle à 18h !

Jeudi 17 janvier à 18h : « La préférence nationale » de Fatou Diome

« La préférence nationale » parle simplement de la vie d’une jeune sénégalaise venu étudier en Alsace. C’est sa vie, son intégration, sa vision d’immigrée dans ce pays qui fait tant rêver les Africains. Mais, une fois sur place, cette vie ressemble plus à une galère, une vision désenchantée de la France

 –

Vendredi 18 Janvier à 18h : « Retour sur terre » de Gustave Akakpo

Une femme originaire d’Afrique, richement diplômée, arrive en Europe mais, malgré cela, elle n’obtient qu’un emploi de gardienne d’une salle des fêtes communale. Son mari la prie de revenir au pays. Toute la question de l’immigration et du racisme est décrite de manière précise et concrète dans le style plein de verve de Gustave Akakpo.

+ Restez après le spectacle pour papoter et trinquer en musique
(Dj set de Ricochet Sonore)

Samedi 19 Janvier à 18h : « les cigognes sont immortelles » d’Alain Mabanckou

 Note de l’éditeur : Partant d’un univers familial, Alain Mabanckou élargit vite le cercle et nous fait entrer dans la grande fresque du colonialisme, de la décolonisation et des impasses du continent africain, dont le Congo est ici la métaphore puissante et douloureuse. Mêlant l’intimisme et la tragédie politique, il explore les nuances de l’âme humaine à travers le regard naïf d’un adolescent qui, d’un coup, apprend la vie et son prix.

Pour plus de lectures…


// Les réservations se font auprès de La Boîte à Jouer //

Pour écrire à la compagnie, envoyer vos retours
Mél | cieyakka@gmail.com

www.cieyakka.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *