Au bout du rouleau, cie Apsaras

En Avril 2019 — « Au bout du rouleau », une histoire de désir, une incursion dans le couple vu au travers des enjeux d’aujourd’hui. Entre explosion des repères et ouverture des possibles, à une époque où tout est soi disant permis, comment trouver l’équilibre entre le respect de l’autre et de soi ?

jeudi 4 – vendredi 5 – samedi 6 avril

au Garage Moderne
(Ateliers associatifs à Bacalan)

Séances à 20h30

possibilité de manger sur place de 19h30 à 20h15 (restaurant associatif « La Cantine du Garage », tarifs accessibles)

 

« AU BOUT DU ROULEAU (une histoire de désir) »

Compagnie Apsaras (Bordeaux)

Autofiction, face à soi, face à vous-

Théâtre

tous publics, conseillé à partir de 16 ans

Durée : 1 h

Création

projet accompagné par le Collectif Bordonor 

Au bout du rouleau est une histoire qui traite du désir.

André, la cinquantaine, va sauter du haut d’un échafaudage. Il a cru pouvoir changer de vie, mais ça a un peu raté. Juste avant, il va tout balancer, mais c’était sans compter sur les paroles de sa femme, et de sa maîtresse qui s’est fait la malle.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, c’est une histoire optimiste à condition de la regarder avec un brin d’humour. Au passage, chacun & chacune y va de sa vision de la société, de la condition humaine, des conventions et du désir, le tout sur fond de rock n’roll.

Avec humour, l’auteur nous propose une incursion dans le couple vu au travers des enjeux d’aujourd’hui : recomposition familiale, place de la femme… Entre explosion des repères et ouverture des possibles, à une époque où tout est soi disant permis, comment trouver l’équilibre entre le respect de l’autre et de soi ?

« Violent immédiat, comme un crachat jeté à la figure, le texte d’Au bout du rouleau est volontairement sans concession. Il est le constat d’une époque où tout était soi-disant possible, parce que la liberté de vivre avait été conquise, mais ou le désir reste la valeur qu’il faut défendre. » Le dauphiné

 

Ecriture, mise en scène : Henri Bonnithon

Interprétation : Mercedes Sanz, Aurélie Desert, Nicolas Vayssié

Regards extérieurs : Gilles Estran

Plasticienne : Marie Laure Drillet

Chargé de production : Les 3A

 

-A

 

// Les réservations se font auprès de La Boîte à Jouer //

Pour écrire à la compagnie, envoyer vos retours
Mél | apsarastheatre@lecerisier.org

www.lecerisier.org

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *