La maison aux arbres étourdis

Tout public et enfants à partir de 7 ans :

Les mardis 22 novembre et 13 décembre à 10h et à 14h30
Les mercredis 23 novembre et 14 décembre à 10h30 et 16h30
Les jeudis 24 novembre et 15 décembre à 10h et 14h30 ET A 19H
Les vendredis 25 novembre et 16 décembre à 10h

« La Maison aux Arbres Étourdis »

Cie Le Liquidambar (Talence)

– marionnette –

SALLE 2 (novembre) puis SALLE 1 (décembre)

 

Dans une ville défigurée, les relations sociales sont réglementées par le Ministère du Paraître. Chaque habitant, comme l’exige la loi, est dans l’obligation de porter un masque. Et ceci a ainsi fait le bonheur et les affaires du commerçant Gratton, marchand de masques de la ville.

Un jour, pendant son recensement, Gratton se rend compte qu’un foyer n’a pas acheté de masque durant l’année. Il avertit donc le Ministre du Paraître en personne. Celui-ci ordonne à Gratton de mener son enquête et de se rendre sur place, une mystérieuse maison : La Maison aux arbres étourdis.

Gratton se lance alors dans une aventure poétique qui le mènera jusqu’au repère des sans-masques. Une rencontre qui le transformera à jamais.

Durée : 40 minutes

Equipe :

  • Lolita Barozzi : fabrication des marionnettes, jeu
  • Aurore Cailleret : conception et mise en scène, jeu

image

 

Le spectacle

e640c3_fb9bf2e616b74ce0a730c9e1e2b28bdbLa maison aux arbres étourdis est un conte poétique, une écriture visuelle où l’on suggère plus qu’on ne montre. Sur scène, une fenêtre embuée. Une ville se dessine sur le carreau et l’aventure commence. Quand la fenêtre s’ouvre, c’est un petit monde qui apparait. Toute l’histoire se déroule derrière cette fenêtre qui s’ouvre tour à tour sur différents espaces.

Le personnage principal, Gratton, n’est pas le héros dont on rêve. Mais Gratton n’est pas un méchant, c’est un homme perdu qui agit au nom du devoir et de l’obéissance sans réfléchir à l’absurdité du règlement. Il est prêt à tout pour être un bon citoyen, comme à dénoncer ceux qui tentent de se soustraire à la loi…

Notre histoire se passe dans un futur indéterminé, dans une ville régie par un nouveau roi : le paraître. En dissimulant qui ils sont vraiment, les citoyens se suivent et se ressemblent, sans bruit, sans débordement et surtout sans émotion.

Le nouveau mot d’ordre : « Ne laissez pas vos émotions prendre le pouvoir ! »

corpsL’humanité disparaît, cachée derrière un masque grotesque. Le paraître prend alors toute la place et chasse peu à peu l’essentiel, nos identités, nos émotions et notre liberté. Pourtant, une poignée d’irréductibles résistent à coups de musique, de couleur, de danse et de sourires. Une poignée de rêveurs qui pourraient bien contaminer le reste de la population, car si la servilité est contagieuse, l’envie de liberté l’est encore plus.

Sur un ton humoristique, par le biais du conte, de la métaphore, en ajoutant un brin de fantaisie et une généreuse pincée de poésie, les marionnettes et objets nous racontent une journée particulière où la vie d’un homme va basculer du côté du bonheur.

La compagnie

Un laboratoire marionnettique

« Notre travail s’inscrit dans une conception multiple du langage, verbal mais aussi esthétique, sensoriel et corporel. Ce n’est pas tant ce que disent les mots que nous cherchons à traduire sur le plateau mais plutôt ce qu’ils portent en eux, la sensation. Ainsi, notre recherche est orientée vers une écriture sensible, pas toujours narrative, l’enjeu est de rechercher l’image traductrice de sens.

Notre travail porte principalement sur les formes de jeu qui invitent la rencontre entre acteurs et formes marionnettiques et l’équilibre fragile, souvent précaire qui se créé entre les deux. Choisir la marionnette, c’est l’envie d’une écriture visuelle et sensible où le spectateur est convoqué à l’endroit de ses sensations. Une écriture où s’enchevêtrent des images, de la matière, du mouvement et bien sûr, le corps.

Nos créations s’inscrivent dans la faille, dans l’impossibilité de donner à voir entièrement, parce que c’est de l’ordre du souvenir, parce que c’est de l’ordre de la sensation. Par là, nous voulons inciter le spectateur à reconstituer ces parts manquantes. Choisir la marionnette, c’est donc l’envie de rendre le spectateur actif. Proposer des images qui s’abreuvent à la source même du regard du spectateur. Que ce soit son regard à lui qui créé la poésie. »

Des actions culturelles

« e640c3_3ed9f49c266943719d7a17e2120f14c0Parce que nous défendons activement l’idée selon laquelle la création est le ciment indispensable d’une société humaine, Le Liquidambar tente de participer à son échelle à une dynamique de réflexion, de pratique, d’accompagnement et de partage de sens.

Encadrer des ateliers, collaborer à des projets sociaux, c’est participer à des expériences plurielles avec, par et pour des publics variés. C’est donner sens à notre engagement et à notre travail. Nous souhaitons contribuer à la création d’un « être ensemble », un pluriel où chacun est porteur d’un savoir et d’une poésie. Nous aspirons à un théâtre accueillant, populaire, fondé sur l’échange.

Il ne s’agit pas simplement d’accéder aux oeuvres, de démocratiser l’accès à la culture mais de développer notre potentiel individuel et collectif à travers des expériences de créations et appréhensions partagées, contributions et expérimentations collectives.

Depuis 2011, diverses actions culturelles ont vu le jour : de nombreux stages d’initiation à la marionnette ou de construction ; interventions artistiques et ateliers en structures spécialisées et en milieu scolaire, laboratoires de recherche, etc. »

e640c3_2aa3240f105d43efbb7b5984038ca2d5

 

L’équipe artistique

Aurore Cailleret

Après des études de philosophie du Langage à Paris, elle parcourt l’Europe de l’est avec un projet de conte itinérant, mêlant l’écriture, le théâtre et la marionnette. Rentrée en France, elle obtient un Master de Mise en scène et scénographie. Elle se forme ensuite à la marionnette auprès de différentes compagnies et intègre la formation professionnelle d’acteur marionnettiste du Théâtre aux Mains Nues.

Elle travaille aujourd’hui comme comédienne marionnettiste et metteur en scène. Avec la compagnie Le Liquidambar qu’elle fonde en 2011, elle cherche à éprouver la frontière entre le réel et l’imaginaire et l’explore au plateau en confrontant présence humaine et objets marionnettiques.

Parallèlement au travail de création, elle anime des ateliers d’écriture et de marionnettes dans les centres sociaux, les hôpitaux psychiatriques et les lieux de formation et intervient comme chargée de cours à l’Université Bordeaux 3 Michel de Montaigne.

Lolita Barozzi

Après une formation de sculpture à l’École des métiers d’arts de Arras, elle multiplie les expériences auprès de plusieurs compagnies dans le domaine de la construction de marionnettes. Elle obtient ensuite
une licence d’Arts du spectacle et se forme à la manipulation au Conservatoire d’Amiens sous la direction de Sylvie Baillon. Elle suit ensuite la formation professionnelle de construction de marionnettes du Tas de Sable Ches Panses Vertes.

Depuis elle travaille avec différentes équipes comme constructrice et comédienne marionnettiste. Elle a collaboré avec différentes équipes (le Théâtre de la Licorne, le Théâtre de Romette, Zapoi, Théâtr’hall, la Compagnie du scénographe, l’Atelier Mazette, Le Liquidambar).

Étant plasticienne, elle ne sépare pas son travail plastique de sa recherche théâtrale.

Compagnie Le Liquidambar
28 rue Saint Joseph – 33400 Talence
TEL 06 21 35 78 32
cieliquidambar@gmail com

http://cieliquidambar.wix.com/leliquidambar

Calendrier

Les mardis 22 novembre et 13 décembre à 10h et à 14h30
Les mercredis 23 novembre et 14 décembre à 10h30 et 16h30
Les jeudis 24 novembre et 15 décembre à 10h et 14h30 ET A 19H
Les vendredis 25 novembre et 16 décembre à 10h

e640c3_af0e3ffdd15840c4a95d31fde74be471

3 Comments

  1. Bonjour

    Pourriez vous me faire parvenir votre fiche technique avec le prix de votre spectacle la maison aux arbres étourdis? Avez vous des extraits vidéos ?
    Je vous en remercie. Cordialement
    Lucette Salibur
    Directrice artistique espace Azwel, festival Ouvé joua
    Schoelcher. Martinique

    • admin

      Bonjour,
      Nous sommes le lieu d’accueil, je vous laisse voir cela avec la compagnie dont voici les coordonnées :
      Compagnie Le Liquidambar
      TEL : 06 21 35 78 32
      MAIL : cieliquidambar@gmail com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *