J’ai tout

Du 30 Octobre au 14 Novembre à 21h (du mercredi au samedi)

« J’AI TOUT »

Théâtre de Paille (Picardie)

SALLE 1

 

Théâtre

à partir de 15/16 ans

Durée : 1h10

1.preview

« Je peux tout détruire, tout, mettre le feu partout, faire voler les vitres, faire péter les écrans, je suis gigantesque, et toi tu connais même pas le mot, c’est pas dans ton vocabulaire, gigantesque, pas de chez toi, je peux tout casser, comme ça tout casser tout enflammer comme ça comme je claque des doigts, je suis puissant, comme personne, même le président d’Amérique n’a pas cette force, même lui il n’oserait pas avec ses usines, ses avions, ses bombes, je suis plus fort que ça, j’ai pas besoin d’outil, la bombe c’est moi, y a pas de relais pas d’instruments, c’est moi la flamme et moi le feu, c’est moi, c’est moi, lui c’est qu’un homme, un homme avec des pouvoirs, moi non, moi je suis le pouvoir. »

Il se tient au milieu d’un hall de gare désert.
Il a les cheveux collés au front.
Il est beau, élégant. Il sourit.
– Je crains rien, les mines, les bombes, rien.
Son arrogance masque une douleur intense. Il a été attaqué, il a été piétiné. Il refuse de rendre victorieux le mal qui l’habite. Il ne grimace pas de douleur. Il avance et recule comme un boxeur.
Il a tout.
Un homme rencontre son ennemi dans le hall désert d’une gare.
Il se livre alors à une vraie démonstration de sa véritable force ; il a décidé d’en découdre jusqu’au bout avec ce que cet ennemi a pu porter d’humiliation, de mépris, de désignation et de haine. Il va lui offrir le spectacle d’une puissance insoupçonnable, inimaginable, une force à la mesure des coups reçus, une force surhumaine, celle que l’on espère, que l’on voudrait, dont on rêverait après les rabaissements et les hontes, une force qui réparerait le monde entier.
Mais où peut bien mener une lutte à mort contre cette part délétère, ce reproche écrasant de n’avoir rien dans les mains, d’être dépossédé, d’avoir échoué en tout, d’avoir perdu amour, travail et tout ce qui d’ordinaire est censé tenir les hommes debout ?

Cie THEATRE DE PAILLE _J'AI TOUT_ REF 1062

« J’ai tout » est un monologue brutal qui met en exergue la force d’un homme face à la vie. Un texte magnifique qui vous prendra au plus profond de vos tripes. Une intense maîtrise du langage, un coup de poing. « J’ai tout », c’est un texte brillamment écrit mais c’est aussi et surtout un acteur charismatique qui nous propose une performance bouleversante.

 

SITE : http://www.theatredepaille.com/

 

Texte de Thierry Illouz – Editions Buchet-Chastel

jai tout bisMise en scène et interprétation : Christophe Laparra

Direction d’acteur : Marie Ballet

Costume : Dulcie Best

Création sonore : Jean-Kristoff Camps

Lumière : Bruno Bescheron

Objet scénographique : Céline Larvor

Régie générale : Elodie Gérard

Crédit photos : Ludovic Leleu

 

Création février 2014
J’ai tout, un soliloque dramatique qui campe le délire d’un homme dont l’univers social et affectif s’effondre mais qui dénie magistralement cette réalité en s’offrant la représentation fantasmatique de sa puissance. La démonstration de force d’un homme face à la vie dans une verve brûlante comme un Sirocco.

L’auteur
Thierry Illouz est né en 1961 à Sétif en Algérie. Avocat spécialisé en droit pénal et social, il écrit des romans publiés chez Fayard : L’ombre allongée (2001), Quand un soldat (2003) et des textes pour le théâtre : J’ai tout (2005), lu par Charles Berling dans Textes Nus (SACD) dirigé par Jean-Michel Ribes au Festival d’Avignon 2000 et Malédiction (Éditions de l’Amandier).
J’ai tout à été interprété par Jean-Damien Barbin dans une mise en scène de Jean-Michel Ribes et présenté au théâtre du Rond Point en 2007. Par ailleurs, Thierry Illouz écrit aussi seul (ou en collaboration avec Marie Nimier) des textes de chansons pour Art Mengo, Lambert Wilson, Lokua Kanza, Clarika, Mauranne…

Mise en scène et interprétation
Après une formation au Théâtre-Ecole de Beauvais de 1987 à 1992, sous la direction de Catherine Dewitt, Christophe Laparra entre à l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique de Jean-Louis Martin Barbaz de 1993 à 1994. Afin de poursuivre sa formation, il suit différents stages avec Alain Knapp, Agathe Alexis et Yoshi Oida. En septembre 1995, il fonde en Picardie « le Théâtre de Paille », avec lequel il joue, met en scène, monte des ateliers et organise des cycles de lectures publiques. Sa démarche vise à faire découvrir le théâtre en tant qu’art vivant et populaire, tout en défendant une grande exigence dans ses rapports au texte théâtral et à la mise en scène.

Cie THEATRE DE PAILLE _J'AI TOUT_ REF 0938

La presse
Christophe Laparra a conçu le spectacle comme une errance nocturne dont chaque station est un combat secret, souterrain avec la peur et l’obscurité. Il joue lui-même cet homme à terre qui, bravache, tente d’échapper au sol, au gouffre, au tapis des k.o. en s’envolant à force de mots orgueilleux et de tournoiements de bête. Il est d’une extraordinaire nervosité, non pas technique, non pas spectaculaire, mais profonde, mais bouleversante. Quelle intensité dans la maîtrise tremblée du langage et l’engagement physique ! Ce solo, qui fait oublier tous les griefs qu’on peut avoir contre certains types de spectacle à un personnage, est un coup de poing de grande classe.
Gilles Costaz – WebThéâtre

« J’ai tout » est un seul en scène mis en scène et interprété par un acteur superbe, Christophe Laparra. C’est est un très bel acteur, il joue tout en finesse, il chuchote bien souvent parce qu’il se parle à lui-même, ça va parfois jusqu’au cri, sur un texte absolument magnifique, puissant, brûlant.
Diane Shenouda / Coup de coeur – Europe 1

Ceux qui croient aux vertus du théâtre pour exorciser tous nos maux applaudiront la performance de Christophe Laparra, et le texte de Thierry Illouz qui donne la parole à un surhumain humilié, oh combien humain.
Evelyne Trân – Le Monde.fr

Au sortir de cette incarnation saisissante, comment Christophe Laparra réapprend-il chaque jour à vivre dans la banale communauté des hommes ? Comment y parviendrons-nous désormais ? Merci à ce théâtre qui donne à voir ceux que nous croisons chaque jour sans les voir, dans la transparence d’un regard qui nie leur existence même, que nous côtoyons en toute indifférence au cri d’amour qu’ils éructent à la face de notre quiétude blasée.
A.D – Spectacles Selection

2 Comments

  1. Cette annee, nous proposons une programmation specialement dediee aux enfants . Trois spectacles de trois genres pour trois ages differents. Des 3 mois, tous seront accueillis au mieux dans les sieges confortables et rassurants de ce petit theatre grace a votre soutien.

  2. Mais un theatre, c’est aussi aider les jeunes compagnies a creer et a s’inscrire professionnellement dans le paysage artistique . La viabilite economique de ces compagnies oblige a un tarif minima de 7 € par personne. Consciente des difficultes economiques des structures educatives, La Boite a Jouer sait que celles-ci ne pourront pas toutes se permettre ce tarif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *